Recommandations AFE relatives à l’éclairage des lieux de soins et d’accompagnement

En 2016, les EHPAD accueillaient plus de 600 000 personnes en France. D’ici 2040, on devrait compter entre 1,7 et 2,2 millions de personnes âgées dépendantes. Ces patients, qu’ils soient dépendants ou autonomes, ont une relation spécifique à la lumière et à la couleur, de par le vieillissement de leur système visuel. Pour la première fois, un document propose une approche inédite de la lumière et de la couleur permettant d’améliorer les conditions d’accueil et de prise en charge des personnes âgées. Cette approche permet de garantir la sécurité des patients, de participer à leur santé en contribuant à leur rythme biologique et de participer à leur bien-être psychologique, réduisant ainsi les prises médicamenteuses.

Un document de référence

Ce document propose une approche inédite et pluridisciplinaire de la lumière et de la couleur dans les établissements de soin :

Il synthétise :
– L’état des connaissances sur la relation vision /lumière / couleur / sécurité / santé pour les personnes autonomes et dépendantes
– L’application illustrée de ces principes pour tous les espaces des lieux de soin
– Le rôle psychologique de la lumière et de la couleur et ses apports dans les soins aux personnes dépendantes et autonomes
– Un rappel des normes existantes

Ce document a été rédigé en collaboration avec des spécialistes de la vision, du sommeil, de la chronobiologie, de la gériatrie et de la psychogériatrie.

La lumière pour améliorer les conditions de vie

Ce document propose une approche globale de l’espace des lieux de soins. Il constitue ainsi  une aide pour le personnel médical et pour les patients sur trois points :

– Sécurité et accessibilité : couleur et lumière redonnent de l’autonomie aux patients en leur permettant de se repérer, d’éviter les chutes…
– Santé : en participant au bon fonctionnement biologique, l’approche permet de modifier la prise médicamenteuse, notamment pour lutter contre les troubles du sommeil.
– Psychologie : en participant au bien-être des patients et en redonnant de l’autonomie, l’approche permet de réduire anxiété, dépression…

Cliquez ici pour commander le document.